Colloques

COLLOQUE DIALOGUE ET PSYFA : FAMILLES AU RISQUE DE LA JUSTICE 

Quels accompagnements ? Quels soins ? 

SAMEDI 2 AVRIL 2016 


Argument        

Si la famille est le premier lieu de socialisation des enfants, elle transmet la Loi, les règles de conduite, les valeurs morales de la société dans laquelle elle s’inscrit. Si les interdits essentiels du meurtre et de l’inceste traversent le temps et l’espace, leur structuration varie et bien des changements concernant les notions de permis-défendu, de bien ou de mal sont à l’œuvre en continu.

Ainsi, l’Autorité à l’intérieur des familles ne s’exerce plus, actuellement en France, sous l’égide d’un autoritaire pater familias et les fonctions parentales se retrouvent de plus en plus étayées, relayées par des professionnels mandatés ou interpellés qui entrent dans le groupe familial – avec quels effets ? Que ce soit en termes d’expertise, de protection de l’enfance, d’aide à la parentalité, de visites médiatisées, etc., les travailleurs sociaux sont concernés, comme les cliniciens, psychologues ou psychiatres, que l’on retrouve notamment dans les centres pour adolescents délinquants ou dans les prisons en relation directe avec les personnes ou dans les supervisions des différents professionnels de terrain. Qu’en est-il de ce travail dans cette diversité ? Comment négocie-t-on les embûches sur le chemin de la symbolisation qui reste le but de l’approche clinique, celui de mettre en mots les souffrances, de passer de l’acting à l’énoncé du ressenti et des affects ?

Cette journée se propose de réfléchir :

• sur l’évolution du regard porté sur le jeune à protéger ou délinquant avec une évocation historique et un point de vue juridique,

• sur l’Autorité et ses avatars,

• sur les divers engagements des psychologues dans les structures et sur les difficultés de cette clinique ainsi que sur les souffrances qu’elle engendre chez les professionnels.