Mot de passe oublié ? Identifiant oublié ? Créer un compte

HOPITAL BELLEVUE MENACE


Hôpital Bellevue menacé

Accéder à la pétition



Objet : Urgent : sauver ce qui peut l'être

URGENT : SAUVER CE QUI PEUT L’ETRE !

Madame, Monsieur, chers collègues,

L’administration du CHU de Saint-Etienne, où j’exerce, profite de la proximité de mon départ à la retraite (entre juillet et novembre 2014) pour détruire les outils de soin et de recherche que notre équipe a créés, à commencer par la suppression totale de l’Unité d’Hospitalisation complète pour enfants de 3 à 12 ans, seule unité d’hospitalisation dans le Département de la Loire pour cette tranche d’âge. Ce travail unique réalisé dans le domaine de la maltraitance, la négligence, les manifestations de violence précoce, ne présente pas d’intérêt aux yeux de ces administrateurs. La méthode de « restructuration » brutale utilisée s’étend aussi à l’activité de Consultation et au Centre d’Action Thérapeutique à Temps Partiel pour enfants de 3 à 12 ans. Dans les autres disciplines médicales, on ne supprime pas les outils de soin lors du départ d’un chef de service ; on n’arrête pas de faire des dialyses lorsqu’un chef de service en néphrologie cesse ses fonctions.

Je vous informe de cette situation pour tenter d’éviter la disparition de ce qui demeure encore intact, c’est-à-dire les deux Hôpitaux de Jour (cf. document ci-joint). Ces  hôpitaux de jour ont été fondateurs de notre travail d’élaboration sur le psychisme des enfants. C’est dans ce cadre qu’ont pu être décrits les processus d’indifférenciation présent-passé avec des flashs hallucinatoires violents, les troubles spécifiques du schéma corporel, le multiclivage du psychisme, l’incapacité de faire semblant, les sentiments d’absence d’espoir, l’impact des scènes de violence conjugale sur le développement affectif de l’enfant petit ; et au niveau thérapeutique, l’importance des dispositifs contenants, les particularités du dispositif d’écoute individuel (fréquence, position de témoin impliqué du soignant, etc.). Un courrier circonstancié témoignant de ce que ce travail représente ou a représenté pour vous, en précisant en détail vos principaux titres et fonctions, serait actuellement fort utile.  La décision administrative doit être prise au cours de la troisième semaine de novembre.

Vous l’avez compris, je n’ai aucun intérêt personnel dans cette démarche et il serait préférable que ce courrier ne soit pas centré sur ma personne, mais sur le travail d’une équipe stable, très compétente et motivée, dont je ne suis que le porte -parole. Il s’agit essentiellement de pérenniser ce dispositif après mon départ et de permettre ainsi de continuer à progresser dans les soins complexes donnés aux enfants concernés.

J’ignore si l’administration accordera une attention à votre témoignage, mais il peut être important pour nous de disposer d’un tel document, lequel, en cas d’échec, empêchera néanmoins que cette disparition se déroule dans un silence complet.

 

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette demande.

 

Dr Maurice Berger

Pavillon 20, Hôpital Bellevue

25, Boulevard Pasteur

CHU

42055 SAINT-ETIENNE CEDEX 2

France

 

 

Envoyer vos courriers à

Pr Alamartine, Président de la Commission Médicale d'Etablissement ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Dr Maurice Berger, responsable des hôpitaux de jour 1 et 2 ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Dr Yves Claude Blanchon, chef de service de pédopsychiatrie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

M. Frédéric Boiron, Directeur Général du CHU ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

M. Hervé Chapuis, Directeur administratif du pôle de psychiatrie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Dr Anabelle Jan, Médecin inspecteur  de santé publique ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Pr François Lang, Directeur médical du pôle de psychiatrie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )