Sans titre‎ > ‎

Colloque REVUE DIALOGUE et PSYFA - FAMILLES au risque de la JUSTICE - 02/04/2016 - Paris 7- Paris-Diderot

publié le 12 juil. 2015 à 10:22 par Catherine COMBASE   [ mis à jour : 24 janv. 2016 à 07:52 ]
Si la famille est le premier lieu de socialisation des enfants, elle transmet la loi, les règles de conduite, les valeurs morales de la société dans laquelle elle s'inscrit et certaines manières de vivre ensemble.

Si les interdits essentiels du meurtre et de l'inceste traversent le temps et l'espace, leur structuration varie et bien des changements concernant les notions de permis/défendu, de bien/mal sont à l'œuvre continuellement. Ainsi, l'autorité à l'intérieur des familles ne s'exerce plus, actuellement en France, sous l'égide d'un autoritaire pater familias et les fonctions parentales se retrouvent de plus en plus étayées, relayées par des professionnels mandatés ou interpellés. De fait, ces professionnels interviennent dans le fonctionnement du groupe familial, avec des effets à court, moyen et long terme qu’il est impératif de mieux repérer et analyser.

Avec des missions d'expertise, de protection de l'enfance, d'aide à la parentalité, de visites médiatisées..., les travailleurs sociaux comme les cliniciens, psychologues ou psychiatres, travaillent ensemble dans des lieux divers comme des points-rencontre, des centres pour adolescents délinquants ou encore dans les prisons, etc.
Ces missions complexes, imposant le plus souvent un travail en réseau, se déploient dans des conditions de contraintes très diverses. Il s’agit de saisir comment chacun seul et en équipe parvient à négocier les embûches sur le chemin de la symbolisation qui reste l’objectif central de l'approche clinique. Il s’agit d’accompagner la famille et chacun de ses membres dans la possibilité de mettre en mots les souffrances, de passer de l'acting à l'énoncé du ressenti et des affects.

Cette journée se propose de réfléchir sur :
- les évolutions du regard porté sur le jeune à protéger ou délinquant avec une perspective historique et juridique,
- l'autorité et ses avatars,
- les divers engagements des psychologues, psychiatres, travailleurs sociaux dans ces structures et sur les difficultés de cette clinique avec les souffrances qu'elle engendre chez les professionnels.

Sur ces trois thématiques, le focus sera mis sur la famille, sur la manière dont elle est impliquée, dont elle réagit aux interventions de la justice, de la loi dans son fonctionnement, parfois à propos du dysfonctionnement du groupe ou d’un des membres de la famille.
Cette journée sera organisée autour de plénières mettant l’accent sur la problématique telle qu’elle est travaillée par les avocats, les historiens et les professionnels du soin psychique, à la fois dans le cadre d’accompagnements et également de dispositifs thérapeutiques. L’après-midi, les ateliers porteront sur des thématiques qui parcourront les domaines de la prévention et de l'accompagnement des familles ainsi que ceux où le pénal est intervenu. Les représentations et les difficultés des professionnels, éducateurs, psychologues, magistrats feront aussi partie des sujets abordés, en lien particulièrement avec les transformations du cadre familial et les nouvelles fonctions qui leur sont attribuées.

Informations pratiques : Frais d’inscription

60 euros - formation continue : 90 euros 

adhérents de Psyfa et abonnés de Dialogue : 30 euros  

étudiants : 10€ 

étudiants de Paris 7 : gratuit

Paiement par chèque à l’ordre de Psyfa ou paiement en ligne sur le site de Erés Pour tout renseignement : colloquepsyfa@gmail.com
Psyfa - Institut de psychologie René Descartes
71 Avenue Edouard Vaillant

92100 BOULOGNE-BILLANCOURT

page2image19216 page2image19640 page2image19800 page2image19960 page2image20120

Comments